avril 2020

Bassek Ba Kobhio
Fondateur du festival Écrans noirs

Par Emmanuelle Pontié
Partage

En ces temps hors normes, AM prend de vos nouvelles en 4 questions et une photo de votre choix.

Bassek Ba Kobhio, réalisateur et fondateur du festival Écrans noirs

Comment ça se passe pour vous à Yaoundé ?

Je reste chez moi. Nous avons fermé les bureaux d’Écrans noirs depuis le 20 mars. Je sors uniquement marcher pas loin de la maison, autour du stade omnisports, et je me rends compte que le confinement conseillé n’est vraiment pas suivi…

Qu’est-ce que vous faites aujourd’hui que vous n’aviez pas le temps de faire avant ?

Je visionne encore plus de films ! Notamment ceux qui étaient sélectionnés pour le festival que nous devons repousser cette année. Je lis beaucoup plus aussi. Et aujourd’hui, je suis plus calme, moins stressé qu’au début de cette histoire de Covid.

Un conseil pour les lecteurs ?

Relisez La Peste d’Albert Camus. Le thème tombe pile sur notre actualité. Et je conseille aussi le dernier roman de mon ami Henri Lopez, Il est déjà demain. Et aussi, faites comme moi, profitez de votre jardin et apprenez à planter. C’est devenu mon passe-temps favori.

Un message à faire passer maintenant ?

Arrêtons en Afrique de tout prendre à la légère et de seriner en ce moment que le Covid-19 est une maladie de Blancs, etc. Beaucoup de gens meurent de ce virus, y compris sur notre continent. Il faut donc se protéger et arrêter de manger toute viande de brousse. Pas seulement le pangolin dont la consommation a été interdite.

Pour tout connaître du festival de cinéma Écrans noirs créé en 1997, se rendre sur www.ecransnoirs.org

 

Partage
À lire aussi dans Et vous, comment ça va ?
Et vous, comment ça va ? Serge Abessolo
Comédien et humoriste
Et vous, comment ça va ? Adama Paris
Styliste et initiatrice de la Dakar Fashion Week
Et vous, comment ça va ? Fethi Sahraoui
Photographe
Et vous, comment ça va ? Anna-Alix Koffi
Fondatrice de la revue SWAG

Suivez-nous