A la une

Manifestation pour la libération de Khaled Drareni à Alger le 7 septembre dernier. AMMI LOUIZA/ABACA

Il est le plus célèbre des pensionnaires de la prison de Kolea, où il est écroué depuis le 29 mars 2020. Le tort du matricule 22244, ou plutôt son crime aux yeux de la justice algérienne, est d’avoir soutenu le Hirak – puissant mouvement contestataire populaire en place en Algérie depuis février 2019.

Publié en
Le « lion », comme l’appelaient ses admirateurs, a tiré sa révérence le 8 juillet. SEIBOU TRAOURÉ

C’était le numéro deux, l’homme de confiance depuis trois décennies, Premier ministre et candidat à la présidence. Au centre de l’architecture de la politique du pays, la clé de la succession d’Alassane Ouattara. Il est mort « au boulot », à l’issue du Conseil des ministres, le 8 juillet, à Abidjan. Portrait vivant d’un homme de très grande qualité. Amadou Gon Coulibaly est parti. Il est mort « grand », me souffle l’un de ses amis très proches. Il est mort Premier ministre de la Côte d’Ivoire. Il est mort candidat à la présidence de la République. Il est mort « au boulot », pour reprendre l’une de ses expressions favorites. Il est mort chez lui, au pays. Nous nous étions vus à Paris, la toute dernière fois, tout début juillet avant son retour. Dans le petit jardin de l’hôtel où il reprenait des forces.

Publié en
L’institution compte 80 pays actionnaires, dont 26 non-africains. SHUTTERSTOCK

Les États-Unis tentent d’enrayer l’irrésistible ascension de la Chine en Afrique et d’y restaurer leur influence économique. Une contre-offensive qui passe par la prise de contrôle des leviers de financement sur le continent. Cible prioritaire, la Banque africaine de développement (BAD). Un boulevard s’ouvrait à lui. Akinwumi Adesina, le premier Nigérian président de la BAD, avait un tapis rouge déroulé devant lui pour décrocher, le 31 août, un second mandat de cinq ans à la tête de la banque panafricaine. Il demeure le seul candidat à sa propre succession, mais l’homme est fragilisé, propulsé dans un combat qui le dépasse. Car la guerre économique entre les États-Unis et la Chine traverse aussi l’Afrique. Et côté américain, la BAD est une pièce maîtresse à contrôler dans cette bataille.

Publié en
Au milieu d’entrepreneurs locaux, à Nairobi, au Kenya, en juillet 2017. EYEVINE/ABC/ANDIA.FR

Jack Ma n’aura pas attendu pour agir. Dès la mi-mars, alors qu’à peine quelques centaines de cas de Covid-19 sont officiellement répertoriés à travers le continent, l’homme le plus riche de Chine annonce l’envoi en Afrique de 1,1 million de kits de dépistage, 6 millions de masques et 60 000 combinaisons pour le personnel soignant : « L’Afrique peut avoir une longueur d’avance sur le coronavirus », tweete-t-il. Prendre l’adversaire de court, le fondateur d’Alibaba sait faire ! En effet, quelques jours plus tard, les premières cargaisons de dons atterrissent à l’aéroport d’Addis-Abeba. C’est le Premier ministre éthiopien et prix Nobel de la paix 2019, Abiy Ahmed, qui se charge de dispatcher le matériel médical à travers les 54 pays du continent. « C’est un sacré coup de main. Merci pour votre donation généreuse », tweete le 20 mars le président rwandais Paul Kagamé.

Publié en

Virologue, enseignant-chercheur, vétérinaire de formation, le Docteur Gaël Darren Maganga travaille au Centre interdisciplinaire de recherches médicales de Franceville, au Gabon. Cet organisme de recherche de référence est équipé d’un laboratoire P4 hautement sécurisé, l’un des deux seuls en Afrique avec celui de Johannesbourg, permettant d’étudier les virus les plus dangereux. Le chercheur a consacré sa thèse aux virus à ARN potentiellement pathogènes pour l’homme chez les chauves-souris d’Afrique centrale. Selon lui, les activités humaines sont à l’origine de la pandémie. Il plaide pour une plus forte collaboration entre les secteurs médicaux, vétérinaires et environnementaux.

Publié en

Islamologue de renom, passionné de littérature, il vient de publier Ainsi parlait ma mère. Un roman pour parler librement du réel.

Publié en

Le styliste camerounais fait désormais partie du cercle très fermé de la haute couture parisienne. Tout en puisant dans le patrimoine textile et l’artisanat du continent. Entretien avec un autodidacte sans limites.

Publié en

Dans son nouvel ouvrage, la Franco-Marocaine se penche sur l'autre part d’elle-même, son pays natal. C’est la coqueluche de la scène littéraire francophone. Même si avec son journal de confinement, publié dans Le Monde, elle a pu susciter l’indignation de ceux pour qui cette situation rime avec bagne, soit la majorité des Français. Maladresse ou inconscience ?

Publié en
Publié en