Aller au contenu principal
Interview

Chadia Loueslati
La force de l’humour

Par Astrid Krivian - Publié en février 2021
img
ASTRID DI CROLLALANZA

Après le succès de ses ouvrages autobiographiques Famille nombreuse et Nos vacances au bled, la bédéiste signe un nouveau roman graphique, Rien à perdre. Avec son ton léger et sa délicatesse, elle raconte la souffrance causée par sa forte poitrine et expose un sujet encore tabou.

«Avoir de gros seins, c’est comme porter en permanence des chaussures de grand créateur : on peut les trouver beaux quand on les regarde, mais c’est une souffrance de les porter. » Avec l’humour qui la caractérise, Chadia Loueslati raconte dans son roman graphique, Rien à perdre, son parcours pour se libérer de ses souffrances, causées par une hypertrophie mammaire. Dès l’adolescence, elle est l’objet d’un harcèlement constant, endure remarques blessantes, regards obscènes, agressions physiques, suscite la jalousie, parfois la haine.

Abonnez-vous
pour accéder à l'intégralité de l'article

Dans la même rubrique

À 24 ans, cet acteur français d’origine congolaise a déjà plus de dix ans de carrière, tourne avec les plus grands du cinéma et se partage entre drame et comédie avec une aisance confondante.

Publié en avril 2021

À tout juste 30 ans, la cantatrice égyptienne s’est déjà produite dans les salles les plus renommées. Dans son premier album de récital, El Nour, la soprano fait vibrer des oeuvres arabes et européennes sous un jour nouveau

Publié en avril 2021

Véritable légende de la rumba congolaise, le chanteur angolais fait danser le continent depuis plus d’un demi-siècle. Le nouvel album de ce défenseur infatigable du panafricanisme, Lubamba, témoigne de sa passion et de son talent immuables.

Publié en avril 2021