août 2019
Edito

EN GRAND ET EN TOUTES LETTRES

Par Zyad Limam
Partage
En décembre dernier, AM fêtait ses 35 ans de parution ininterrompue. Une performance dans le monde de la presse écrite soumis à des mutations profondes et au tsunami de la vague digitale. Nous sommes résilients, pour reprendre un mot de l’époque, et fiers de l’être. Et nous croyons aussi en notre magazine et en son devenir. À notre capacité d’innover et de toujours mieux répondre aux attentes de nos lecteurs. Ce numéro double août-septembre, 395e du nom, marque une nouvelle étape, avec un changement important, symbolique. AM devient ou redevient Afrique Magazine, cette signature qui réaffirme son attachement au continent, avec un nouveau logo.
AM, c’était bien, mais Afrique, c’est mieux en grand et en toutes lettres ! Un peu comme un retour aux sources, mais aussi une projection vers l’avenir. Un attachement à la tradition et, en même temps, une réinvention. Afrique Magazine is back! Ce nouveau logo s’accompagne d’une rénovation de la formule, avec une maquette modernisée, refondue. Du blanc et des espaces, pour mieux approcher les textes. Des rubriques où s’entrecroisent les sujets (comme « On en parle »).
L’objectif reste de proposer des contenus de qualité, originaux, diversifiés, en prise avec les mouvements et les énergies qui traversent ce continent. Nous voulons être l’un des miroirs de l’Afrique contemporaine, tout en donnant des clés de compréhension. Être réaliste, oui, mais surtout optimiste, saisir ce qui change en mieux, valoriser les personnalités, femmes et hommes, qui apportent de l’air et du souffle. On sait ce qui ne va pas, gardons l’oeil et militons, mais parlons également, et surtout, de ce qui évolue, de ce qui est positif.
 
L’idée aussi est de s’attacher à l’esprit « magazine ». Privilégier le terrain, le reportage, les rencontres. La grande politique [voir à partir de p. 24], le business et l’économie [voir p. 100] sont au centre de tout. Le débat d’idées est essentiel, tout comme l’élargissement du domaine des libertés. Mais l’Afrique, c’est aussi des sociétés vibrantes, des défis humains, des « stories » héroïques ou parfois tragiques. C’est la culture [voir p. 8], l’art, les littératures, les sons et les images qui influencent bien au-delà des rivages du continent. Des cinéastes qui font bouger les frontières [voir p. 88 et p. 94]. Ce sont ces mégalopoles immenses [voir p. 82] qui résonnent comme des lieux de fusion, de métissage et de création. Et de ces villes aux rivages, de ces forêts aux savanes, de ces déserts aux montagnes, on doit aussi voyager, redécouvrir le continent, prendre son temps, déguster, faire le touriste [voir p. 120].
Car de toute façon, disons-le, l’Afrique sera au centre du monde. Avec sa démographie tonique, son milliard d’habitants en passe de doubler en un demi-siècle, son marché unique en voie de création [voir p. 65], ses défis en matière de développement inclusif et de croissance pour tous… La technologie pourrait favoriser d’impressionnants leapfrogs (« sauts qualitatifs »). Le changement climatique et ses menaces pourront aussi favoriser l’émergence de nouvelles technologies, d’un savoir-faire adaptable et adapté, de modèles à exporter…
L’Afrique pourrait également être terre d’innovation. Ses évolutions, la technologie, le digital, c’est important pour nous, en tant que média. L’un de nos chantiers prioritaires, d’ici le début de l’année 2020, sera de proposer une nouvelle version de notre site Web et de nos applications. Au XXIe siècle, Afrique Magazine et Afriquemagazine. com doivent marcher main dans la main. Les ambitions sont posées, allons-y !
Comme pour toutes les nouvelles formules et les nouveaux départs, nous comptons sur votre regard, votre exigence et vos propositions. Nos boîtes mails vous sont ouvertes. Vous êtes nos premiers partenaires. Nous avançons grâce à vous !
Partage
À lire aussi dans LES IDÉES
LES IDÉES C’EST COMMENT ? Rentrée-chaos
LES IDÉES Edito Une bataille américaine
LES IDÉES C’EST COMMENT ? Vive les animaux !
LES IDÉES C’EST COMMENT ? Chaud devant !

Suivez-nous