Aller au contenu principal
Elections USA

Kamala Harris
Un rêve américain

Par Cédric Gouverneur - Publié en janvier 2021
Share
img
À Oakland, en Californie, lors du lancement officiel de sa campagne, le 27 janvier 2019.SHUTTERSTOCK

Elle est la première femme à devenir vice-présidente des États-Unis. Et c’est une Afro-Américaine, la fille d’un économiste jamaïcain et d’une scientifique indienne. Pour certains, c’est une « gauchiste » ou, au contraire, une magistrate « réactionnaire ». Et pour d’autres, elle n’est pas vraiment « afro » justement. Quoi qu’il en soit, la voilà aux marches du pouvoir suprême. Récit d’une histoire qui n’est possible qu’aux States !

​​​​​​​Le lundi 23 novembre, près de trois semaines après les élections présidentielles, Donald Trump a – enfin – autorisé le processus de transition vers une administration Biden. Mais sur Twitter, il persistait à nier sa défaite : « Nous vaincrons ! » a-t-il écrit, promettant que la justice lui donnerait raison. Peu lui importe que les juges balaient ses accusations de fraude. Que les États, un à un, valident les résultats du scrutin. Avec le même culot qui lui fait contester le réchauffement climatique, minimiser la pandémie de Covid-19, dénigrer les sciences ou qualifier de « fake news » tout fait qui le dérange, le magnat de l’immobilier s’entête, fidèle à sa méthode en affaires...

Abonnez-vous
pour accéder à l'intégralité de l'article

Dans la même rubrique

Un disque passionnant qui reflète toute la VIVACITÉ de la scène d’Afrique du Sud.C’EST UN CRI DU CŒUR COLLECTIF. Mais qui n’aurait sans doute pas eu lieu sans le duo sud-africain formé par la pianiste Thandi Ntuli et le chanteur Siyabonga Mthembu (lequel est connu pour son rôle dans les groupes The Brother Moves On et The Ancestors).

Publié en février 2021

Diminuée par la maladie, Moufida Tlatli, qui a apposé son empreinte sur le cinéma tunisien et vivait depuis quelque temps en retrait des circuits cinématographiques, s’est éteinte à l’âge de 73 ans le 7 février 2021.         « Elle manquait déjà », confie la productrice Dora Bouchoucha. Discrète, celle que toute la profession et ses amis surnommaient « Moufa » avait contracté, grâce à son professeur de philosophie et au ciné-club du dimanche, la passion du cinéma au lycée. 

Publié en février 2021

Tout début 2011, la chute du président tunisien Ben Ali entraînait une vague de changements de régime dans toute la région. Et soulignait l’exigence d’une transformation profonde des modèles de société et de gouvernement. Dix ans après, si le bilan paraît pour le moins contrasté, l’espoir demeure.

Publié en février 2021