mode

L’été blanc-bleu d’Anissa Meddeb

Par Frida DAHMANI - Publié en
Share

Entre kimonos d’Extrême-Orient, traditions du Maghreb et touche occidentale, la styliste nous invite à un cocktail des cultures.

Àtout juste 22 ans, la styliste Anissa Meddeb, qui évolue entre New York, Paris et Tunis, se démarque avec « A Visual Dialogue », une collection capsule en bleu et blanc présentée à Tunis, et lance sa marque, Anissa Aïda. Épuré comme un haïku, son travail interprète les volumes et les structures de vêtements traditionnels qu’elle traduit en basiques chics, modernes et graphiques. Loin des dentelles et sequins de la haute couture, ce parti pris apporte une fraîcheur inattendue et intemporelle. Si elle ne manque pas une occasion de rendre hommage aux influences de sa Tunisie natale, c’est depuis New York que la styliste trouve la meilleure inspiration en raison de « l’énergie que la ville transmet à tous ceux qui y vivent », dit-elle. Une explication à cette collection transfrontières ? « Les vête ments traditionnels, des kimonos d’Extrême-Orient aux djellabas d’Afrique du Nord, m’ont toujours fascinée. Leur coupe, structure et géométrie représentent une source d’inspiration inépuisable et un point de départ pour toutes mes créations. J’aime y ajouter des éléments de la garde-robe dite “occidentale”, aujourd’hui globalisée, pour obtenir un dialogue entre cultures. » Un pari réussi.