novembre 2019

La solution NomadeCom

Par Zyad Limam
Partage

Pionnière à Djibouti, NomadeCom est une SARL spécialisée dans le développement des services à valeur ajoutée mobile. Créée en 2011 par Kadra Abdi Douksieh, 42 ans, l’entreprise s’est illustrée en introduisant le paiement électronique dans un pays où seule 20 % de la population est bancarisée et où l’informel représente 60 % de l’activité. Grâce à deux développeurs, l’un indien, l’autre tunisien, NomadeCom a proposé, en 2014, une nouvelle application baptisée « mDJF », une solution de paiement par téléphone en grande surface ou dans un réseau d’une centaine de commerçants. Ce type de règlement est crucial pour Djibouti, où le tiers des habitants résidant dans l’hinterland sont contraints de se déplacer jusqu’à la capitale pour des besoins financiers, où la majorité des transactions se font en cash et où les frais bancaires sont exorbitants. Outil permettant l’inclusion financière des populations défavorisées, réduisant les coûts (le service étant totalement gratuit pour l’utilisateur) et facilitant l’accès aux services financiers, l’application mDJF incarne l’innovation et la démocratisation de la technologie. L’enregistrement nécessite une pièce d’identité et un portable (pas nécessairement un smartphone) à présenter dans l’une des six agences de NomadeCom.L’ouverture du compte donne droit à un mot de passe nécessaire pour toute opération de paiement, retrait, dépôt ou transfert d’argent. Première grande opération de NomadeCom, un partenariat avec le Programme alimentaire mondial, grâce auquel les coupons alimentaires distribués à 4 000 bénéficiaires ont été remplacés par des dépôts sur des comptes mDJF. En 2016, la Banque centrale a accordé le statut d’institution financière à la société, statut lui permettant de négocier une convention avec le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés afin que 7 000 réfugiés puissent bénéficier de l’appli. Le rêve de Kadra Abdi Douksieh ? Convaincre Électricité de Djibouti de privilégier le règlement des factures de centaines de milliers d’usagers par paiement électronique.

Partage
À lire aussi dans DECOUVERTE
Djibouti : un pari d'avenir ! L'atout jeunesse
Djibouti : un pari d'avenir ! Doraleh :La vie d’après
Djibouti : un pari d'avenir ! Nima Moussa :
Chercheuse « métallogéniale »

Suivez-nous