Aller au contenu principal
Géopolitique

Le Mali face à son destin

Par Cédric Gouverneur - Publié en juillet 2021
Share
Un soldat français sur la base opérationnelle de Gao.
Un soldat français sur la base opérationnelle de Gao. BENOIT TESSIER/REUTERS

L’annonce de la fin de l’opération Barkhane rebat les cartes à Bamako, où le colonel Goïta a commis son second coup d’État en neuf mois. Alors que la tenue d’élections en février 2022 paraît de plus en plus improbable, l’hypothèse de négociations avec certains groupes djihadistes semble se renforcer. Confronté à une crise multiforme, le pays sahélien est à la croisée des chemins

Le 10 juin, le président français Emmanuel Macron a annoncé la fin programmée de l’opération militaire Barkhane, laquelle avait succédé en août 2014 à l’opération Serval, qui elle-même avait été lancée en janvier 2013 afin de chasser les djihadistes et leurs alliés touaregs des villes du nord du Mali. Les quelque 5 100 soldats français déployés au Sahel depuis huit ans vont être pour moitié rapatriés. Ne demeureront sur place qu’environ 2 500 hommes des forces spéciales, avec pour mission de neutraliser les chefs djihadistes et de préparer les troupes africaines au combat. En clair, l’ex-puissance coloniale ne cherche plus à maîtriser un terrain démesurément étendu et sous-administré. « La poursuite de notre engagement au Sahel impliquera la fin LE MALI FACE À SON DESTIN de l’opération...

Abonnez-vous
pour accéder à l'intégralité de l'article
AM TV : Toutes nos vidéos

Dans la même rubrique

Pays de plus de 100 millions d’habitants, au cœur du continent, marqué par un fleuve qui court sur plus de 4 700 km, la République démocratique du Congo demeure un géant aux pieds d’argile. Gouvernance hasardeuse, mal-développement, en proie à la voracité de ses voisins comme d’une partie de ses élites… Le « projet » reste douloureusement inachevé et permanent. Les richesses et les atouts sont pourtant là : la population, le potentiel hydraulique, les mines et le sous-sol. Sans compter une créativité bouillonnante qui rayonne bien au-delà des frontières.

Publié en août 2021

Il fut le numéro deux ivoirien, destiné à devenir le numéro un. En juillet dernier paraissaient à Abidjan les mémoires d’Amadou Gon Coulibaly, décédé brutalement un an auparavant.Un récit écrit de septembre 2019 à mars 2020, devenu un témoignage intime, politique et bouleversant. Extraits.

Publié en août 2021

Première Tunisienne à intégrer l’Actors Studio, férue d’anthropologie et de cinéma, elle enchaîne peu à peu les castings et les productions outre-Atlantique et en Europe en imposant un éclectisme particulier et une silhouette de madone. Retour sur un début de success-story qui nous embarque de Tunis à New York, en passant par Palerme.

Publié en août 2021