Aller au contenu principal
Fiscalité

Les Africains
n’échapperont pas à l’impôt

Par Jean-Michel Meyer - Publié en juillet 2021
Share

Avec l’incertitude sur l’aide au développement et le poids croissant de la dette, les États du continent n’ont pas d’autre choix que de mobiliser les ressources fiscales domestiques pour restaurer leur marge de manœuvre budgétaire, réduite par la crise sanitaire.

im
AFRIQUE MAGAZINE I 418 – JUILLET 2021  77  L’optimisation fiscale des multinationales, surtout du secteur minier, pénalise lourdement les pays émergents. SHUTTERSTOCK

L’affaire est entendue. Les Africains, particuliers comme entreprises, devront mettre la main à la poche et payer davantage d’impôts à l’avenir. « L’impact socio-économique dévastateur de la pandémie de Covid-19 sur l’Afrique et les difficultés à mobiliser des financements pour relancer les économies africaines démontrent clairement que la dépendance à l’égard de la seule aide publique au développement n’est plus une solution viable », soulignait, fin mai, Albert M. Muchanga, le commissaire au commerce et à l’industrie de la Commission de l’Union africaine (UA). Et le Zambien de tracer une nouvelle feuille de route : « L’Afrique doit prendre des mesures audacieuses et tangibles pour consolider son assiette fiscale. Certaines de ces mesures comprennent le renforcement des capacités de perception des impôts nationaux et la réduction significative des flux financiers illicites (FFI) en provenance du continent. »

Abonnez-vous
pour accéder à l'intégralité de l'article
AM TV : Toutes nos vidéos

Dans la même rubrique

Afrique du Sud, Maroc, Algérie, Sénégal… Les projets pour fabriquer des doses sur le continent se multiplient – sans encore briser sa dépendance.

Publié en août 2021

Dans les années à venir, l’Afrique va devoir se doter de plus de 700 centres de données, si elle veut profiter du boom du secteur et assurer sa souveraineté numérique.​​​​​​​

Publié en août 2021

Un mouvement inédit de création d’entreprises a pu émerger grâce à un cadre de plus en plus favorable et l’intérêt croissant des investisseurs.

Publié en août 2021