février 2020

LES AFRO CONQUÉRANTS

Partage
I l y aurait aux environs de 160 millions d’afro-descendants à travers le monde ! C’est l’une des diasporas humaines les plus importantes. Une diaspora unique marquée par la tragédie et l’histoire sanglante de la traite négrière. L’esclavage aura déraciné des millions d’Africains de leur sol, poussant à la mondialisation forcée de l’homme noir. Mais cette diaspora, c’est aussi celle de l’émigration récente, celle des Subsahariens et NordSahariens, pauvres et moins pauvres, hommes et femmes du continent, qui partent chercher meilleure fortune ailleurs. Il y a évidemment les images des années 1970, avec ces bataillons de travailleurs « importés » pour venir faire tourner les usines occidentales. Il y a les images plus récentes, stupéfiantes, de ceux qui veulent partir à tout prix, victimes de la misère, la guerre ou la violence, qui sont prêts à traverser les mers et les déserts, au péril de leur vie. Et puis, il y a aussi la diaspora des nantis, des professionnels, des jeunes éduqués, qui veulent saisir toutes les opportunités, et qui sont souvent « chassés » par les pays riches et les grandes entreprises. Dans cette émigration à définition multiple, souvent décrite comme une catastrophe ou une menace, il y a de belles histoires, de vraies successstories, des parcours exemplaires qui montrent que les Africains peuvent réussir, partout, dans tous les domaines. Qu’ils apportent leur spécificité, leur regard, leur culture sans complexes. Dans ce 400e numéro, nous avons voulu positiver, nous intéresser justement à ces afro-conquérants, qui se sont imposés par le travail, leur marque, leur savoir-faire, leur leadership. Qui ont quitté leur « chez eux » pour investir le monde. Ils ont pris le risque de « l’ailleurs », avec la volonté de dépasser les préjugés. Chaque histoire est particulière. Notre sélection de personnalités n’est évidemment pas exhaustive. Elle se veut représentative. Et tous ceux, célèbres et moins célèbres, présents dans les pages qui suivent évoquent la grande multitude des autres, plus modestes peut-être, mais qui se démènent aux quatre coins de notre planète. Les diasporas et les afroconquérants sont une grande chance pour notre continent. Ils apportent bien sûr des revenus, des transferts de capitaux. Ils sont un lien aux origines. Ils investissent souvent « chez eux ». Mais surtout, ils ont de l’expérience, des idées « autres » qui peuvent accélérer la transformation de l’Afrique. Ce sont des relais à travers le monde, des ambassadeurs du continent des origines, ils défendent une certaine idée ambitieuse de l’africanité. 
Partage
À lire aussi dans TEMPS FORTS
TEMPS FORTS Portrait INNA MODJA
SUR LA LIGNE DE FRACTURE DU MONDE
TEMPS FORTS portrait Burna Boy, l’icône
TEMPS FORTS MUSIQUE Bamba Wassoulou Groove
Le cœur battant de Bamako
TEMPS FORTS FASHION Anissa Meddeb
La créativité sans limites

Suivez-nous