Photographie

L'hommage aux pères

Par CATHERINE FAYE - Publié en
Share
Des travaux (de gauche à droite) de Seydou Keïta, Jean Depara et Mory Bamba. SEYDOU KEÏTA

Dédiée aux artistes contemporains, la Fondation BLACHÈRE vous emmène à Bamako.


À la galerie, « Le Bal de Bamako », un hommage aux pères de la photographie de l’Afrique francophone et à la jeunesse des années 1960,expose les années twist des Maliens Mory Bamba, Seydou Keïta et Malick Sidibé, du Nigérien Philippe Koudjina Ayi et du Congolais Jean Depara. Nichée au cœur de la zone industrielle d’Apt, dans le sud de la France, la fondation est adossée à l’entreprise familiale, Blachère Illumination, championne de l’éclairage de rues pour les fêtes. Chaque année, elle accueille en résidence entre six et huit artistes du continent et leur achète, à l’issue de la session, une ou plusieurs réalisations qui rejoignent ensuite sa collection, riche d’environ 1 800 œuvres, dont 700 photographies. Contribuant ainsi au rayonnement de l’art contemporain africain.