Néo soul

Lubiana nous fait voyager

Par Sophie Rosemont - Publié en
Share
DR

C’est auprès de Toumani Diabaté, l’un des plus grands joueurs de kora malien, que la chanteuse a appris ce merveilleux instrument, peu pratiqué par les femmes car il se transmet de père en fils. Voilà déjà une preuve du caractère bien trempé de Lubiana, née d’une mère belge et d’un père camerounais, en contraste avec le velours qui lui sert de voix. On l’entend tout au long de ses chansons, enregistrées à Los Angeles avec Om’Mas Keith, producteur habitué d’Erykah Badu, Kanye West ou Frank Ocean. Entre pop contemporaine et soul acoustique, son premier EP, Self Love, est à la fois contemplatif et solaire : dotée d’une voix d’or, Lubiana s’y met à nu, revisite ses racines et son éducation, tout en voyant large au présent. À suivre de près.