Aller au contenu principal

MAROC LE CHEMIN TRAGIQUE DES OUFKIR

Par Sonia.TERRAB - Publié en avril 2014
Share

Le 15 décembre 2013, Fatéma nous quittait. Une matriarche courageuse qui aura connu, avec ses enfants, la gloire, les ors du palais, le cachot. Et le retour, après de très longues années, vers une liberté souvent douloureuse. En filigrane de cette histoire cruelle, l’ombre du mari et du père, le général Oufkir, serviteur de la maison royale avant de trahir... Récit.

Le dimanche 15 décembre 2013, Fatéma Oufkir s’est éteinte à l’âge de 78 ans dans un hôpital à Casablanca, à la suite d’une crise cardiaque. Au Maroc, l’information ne passe pas inaperçue. L’histoire de la famille Oufkir, le destin hors norme de ce général qui a voulu assassiner son roi et dont la famille a été embastillée dix-neuf ans en représailles, n’est plus un tabou. Et même si les mots ont été dits, des témoignages sont sortis, les années noires, celles qu’on dit « de plomb », portent en elles des blessures qui n’ont pas cicatrisé. Fatéma Oufkir en est un des symboles, elle qui des hauteurs du palais royal au sous-sol d’une geôle, de la liberté à l’humidité d’une cellule sombre, a pu et su retrouver la lumière, finissant sa vie paisiblement au sein de ce Maroc qu’elle...

Abonnez-vous
pour accéder à l'intégralité de l'article

Dans la même rubrique

Le 17 janvier 1961, le premier chef de gouvernement du Congo indépendant était torturé et assassiné au Katanga, avec la complicité des autorités belges. Une relique de son corps martyrisé – une simple dent sertie d’or, arrachée par ses bourreaux – doit revenir en RDC le 30 juin. La date d’anniversaire de cette indépendance pour laquelle il s’est sacrifié. Portrait d’un héros congolais et africain.

Publié en juin 2021

Ce virtuose malien à la notoriété internationale est le maître incontesté de la kora et l’héritier de son illustre père, Sidiki Diabaté. Il nous présente son nouvel album, Kôrôlén, réalisé avec le London Symphony Orchestra.

Publié en juin 2021

Dans son livre Fière d’être moi-même, cette voix majeure du mouvement body positive français raconte son parcours inspirant. Cette créatrice de vêtements et blogueuse encourage à s’affranchir des normes de la société et milite pour une plus grande représentativité.

Publié en juin 2021