Aller au contenu principal
Découverte

Star féminine band
C’est le girl power

Par Sophie Rosemont - Publié en janvier 2021
Share
img
DR

Originaires du nord du Bénin, CES JEUNES FILLES s’approprient le rock avec une énergie aussi épatante que contagieuse.

​​​​​​​IL Y A QUATRE ANS, le musicien André Baleguemon lance un appel dans la ville de Natitingou, avec une idée bien précise : lancer un groupe 100 % féminin. Sur les nombreuses postulantes, sept sont retenues.

img
DR

Elles ont entre 7 et 17 ans et s’appellent Angélique, Marguerite ou encore Urrice. ​​​​​​​En moins de deux ans, elles apprennent alors à manier des instruments occidentaux et à tirer profit de leur talent. En résulte aujourd’hui un album qui explore les croisements entre rock, highlife, chanson et rumba congolaise. Les jeunes musiciennes s’expriment en français, en peul, en fon, en bariba ou encore en waama et en ditamari. L’objectif ? Prêcher la bonne parole des filles en soif d’éducation et d’émancipation. Ainsi, quand « Idesouse » énonce les mérites de la scolarisation, « Femme africaine » appelle à l’indépendance : « Femme noire, lève-toi, ne dors pas / Tu peux devenir président de la République. »

img
C’est au Musée régional de Natitingou DR DR que se trouve le local de répétition du groupe.DR

 

Dans la même rubrique

Le Musée du quai Branly examine le lien entre plus de 150 ŒUVRES CONTEMPORAINES et les arts africains anciens. «UN PATRIMOINE, cela se défait, cela se triture, cela se recompose, cela se réinvente continûment. ».Ces mots du philosophe sénégalais Souleymane Bachir Diagne, dans un texte consacré à l’événement, résument le but que s’est fixé le commissaire de l’exposition, Philippe Dagen : proposer une scénographie conversationnelle mettant en lumière les relations entre la création actuelle et les arts africains anciens.

Publié en février 2021

Changer de vie non pas une, ni deux, mais trois fois. Se reconstruire entièrement pour aller de l’avant. Survivre à l’accident, à la maladie aussi. Pour Steves Hounkponou, « instapreneur », consultant, styliste, c’est une réalité. Et une attitude de vie qu’il partage dans sa biographie, récit cinglant des coulisses de la mode et précis de réussite individuelle.

Publié en février 2021

LE MAÎTRE MALIEN ACCORDE LA BEAUTÉ de sa kora aux harmonies d’autres cultures. Dans son dernier single « Frotter les mains », extrait de l’album Djourou, le virtuose dialogue avec le rappeur Oxmo Puccino.

Publié en février 2021